Hana Yori Dango 1

Publié le par Mister Formidable

Synopsis :

   Tsukushi Makino est une jeune fille de seize ans, issue d’une famille modeste économiquement et culturellement. Pour ses études, ses parents ont sacrifié leurs économies pour l’envoyer dans la prestigieuse école Eitoku, réservée aux riches.  Mais malgré ce prestige, l’ambiance y est exécrable, l’école étant dans les faits sous le pouvoir tyrannique des quatre enfants des plus riches familles de l’établissement, les F4 (Flower 4), groupe dominé par Domyoji Tsukasa, à l’origine du financement de cette école. S’ils se sentent offensés par un élève (on se souviendra du jeune qui avait involontairement envoyé le jus de son orange sur l’œil de Domyoji Tsukasa), ils ont la possibilité de le persécuter. Pourtant, la présence de Makino risque de changer les choses.

 

 

                                                       3.PNG

 

   Casting :

Tsukushi Makino : Inoue Mao

Domyoji Tsukasa : Matsumoto Jun

Hanazawa Rui : Oguri Shun

Nishikado Sojiro : Matsuda Shota

Mimasaka Akira : Abe Tsuyoshi

Sanjo Sakurako : Sato Megumi

Matsuoka Yuki : Nishihara Aki

Domyoji Kaede : Kaga Mariko

 

   Critique :                                                                                                                                                    Note : 8/10

   J’ai beaucoup aimé Hana Yori Dango. Tout le monde ne sera pas de cet avis, et je me suis même demandé à un certain moment si je n’étais pas trop indulgent pour ce Drama. Puis en comparant à d’autres, je me suis rendu compte que quand même, ça mérite bien un 8/10, pas plus et pas la deuxième saison dont je ne compte pas parler sur cette page. Je pense que ça ne vaut pas Nobuta wo Produce par exemple. C’est bourré de clichés et c’est niais, plus que dans Nobuta (c’est fou, je commence à avoir des doutes… bon bref). Mais HYD a une qualité : c’est de ne pas se prendre au sérieux. C’est également la qualité de Nobuta wo Produce, me dira t on, mais tous les Dramas ne sont pas comme ça.

   Peut-être que j’ai eu du mal quelquefois, je pense à un moment en particulier, la fin de l’épisode 6 et tout l’épisode 7, moins réussi. Les épisodes sont bien rythmés, et cette première saison est plus courte que d’autres Dramas (9 épisodes de 45 minutes). Mais l’épisode 7 m’a paru moins bien mené (mentalement, j’avais plus l’impression d’avoir vu 2 épisodes). Je reste dans le flou, pour ne pas gâcher votre plaisir.

   Bon, je ne vais rien vous cacher, je fais comme le générique (donc si vous avez envie de me frapper, frappez le générique avant) : Makino et Domyoji vont s’aimer. En plus on le sent à 2km, dès la fin de l’épisode 1. Oui, ce n’est pas très original, on l’a vu dans de nombreux Dramas, etc. Et alors ? C’est un défaut, mais ce n’est pas un gros défaut. C’est justement le but du Drama, de ne pas être original. Je ne vais pas non plus vous forcer à aimer, car si on n’aime pas, on change difficilement d’avis. Mais je ne pense pas que ce soit une raison pour détester. Le coup de l’amour malgré l’écart social aussi, on nous l’a souvent fait. Et pourquoi pas ? En plus, ici, ce thème prend la première place. Quand j’y repense, je trouve que ce thème là est beaucoup plus exploité ici que dans d’autres Dramas. En quelque sorte, dans ce Drama, ceux qui ont le pouvoir se révèlent dangereux (cf. épisode 8).

   Les personnages sont attachants, voire carrément magnétiques. Je fais exception des personnages comme Sakurako (je ne vous dit pas…) ou les trois couinantes (vous savez les trois harpies…).

   HYD, c’est avant tout Makino Tsukushi. Inoue Mao qui joue le rôle de Makino n’est à mon avis pas la meilleure actrice japonaise, j’en ai vu des meilleures. Mais elle n’est pas mauvaise non plus. Elle arrive à bien tenir son rôle dans cette première saison (je dis bien la première saison, je l’ai trouvée plus agaçante dans la deuxième). Et son personnage a au moins une qualité, que n’ont pas tous les personnages féminins japonais : elle se bat pour gagner le respect. Elle n’est pas vulnérable. Elle n’hésite pas à  donner des coups de poings (Domyoji en est même devenu moins baffable ^^). Je l’aime bien, elle a quelque chose de très enfantin. On dirait clairement une petite fille (les couettes des premiers épisodes y sont pour quelque chose ^^). Attention, je ne prétends pas qu’elle soit candide, car elle est dans le fond très réaliste, même plus réaliste que les autres personnages (que ce soit les étudiants d’Eitoku ou ses parents). C’est un personnage que j’aime vraiment (là, on peut le dire, il y a de l’originalité).

 

                                                        Capture.PNG

 

 

   Matsumoto Jun qui joue le rôle de Domyoji Tsukasa, j’ai au fond trouvé qu’il maitrisait davantage son jeu qu’Inoue Mao, capable de passer d’un état d’esprit à un autre très facilement, de nous dégouter du personnage avant de le rendre attachant. Juste pour l’info, il est le membre du groupe Arashi qu’on peut entendre dans le générique du début. Le personnage est détestable au début, arrogant, très roi tyran, avec une drôle de conception de la justice et de la culpabilité, un peu comme celle des nobles dans le Drama coréen Hong Gil Dong. Mais au fur et à mesure, il devenait de plus en plus sympathique jusqu’à nous faire oublier la cause de notre colère. Il est clairement un des plus grands acteurs japonais (ma sœur trouve qu’il ressemble à une crevette… je ne sais même pas pourquoi j’écris ça XD). En plus, le personnage est hilarant, comme quand il demande à Makino de sortir avec lui ^^ (cette scène est une de mes préférées).

 

 

 

                                                          5.PNG 

                                                          6.PNG

 

   Les autres membres du F4 sont éclipsé par Domyoji, à l’exception quand même de Hanazawa Rui. C’est celui qui au début est le plus sympa avec Makino, allant même jusqu’à la sauver des griffes des autres élèves. C’est celui qui sourit le plus, et quand j’ai appris qu’il était le plus dépressif des trois et qu’il aimait la lecture, je me suis dit : tiens, un ami (étant moi-même dépressif et passionné de lecture ^^). Mais en fait, il est devenu chiant. Je comprends parfaitement qu’on puisse être fan d’Oguri Shun, car l’acteur n’est pas mauvais. Mais le personnage est lent, deux de tensions. J’avais envie de lui dire : « secoue-toi, du nerf ! ». En plus, j’ai trouvé le personnage assez hypocrite.

 

                                                           7.PNG 

 

 

   Les deux autres membres sont Sojiro et Akira. Mais je ne vais pas faire des tartines de ces deux là. Vers le milieu de la saison, il vont prendre davantage d’importance (chose que j’ai bien aimé). Bon, Akira a l’air un peu con dans le générique. En plus, il n’est pas aussi intéressant que son compère. Juste pour l’info, Sojiro est interprété par Shota ; ceux qui ont vu Liar Game l’ont vu dans le rôle du personnage principal. Autre curiosité, l’acteur qui joue Akira n’est pas japonais (Tsuyoshi n’est pas son vrai nom) mais chinois. C’est quand même une info importante… non ?

   Un personnage que j’ai beaucoup aimé (on va me prendre pour un cinglé ^^), c’est la mère de Domyoji Tsukasa. Ah ! Kaede ! c’est tout un roman. Kaede est une femme tout ce qu’il y a d’humain, sauf qu’elle est souvent vêtue de noir, est odieuse avec son fils, odieuse avec les autre, effrayante, glaciale, elle a un sourire ironique, elle est forte, affirmée, enfin, je l’aime *______* pourtant, les méchants dans les Dramas ont le pouvoir de m’enrager. Moi qui me moquais de ce genre de sentiment pour un personnage fictif, les méchants ont réussi à me rendre vert voire violet de rage. Puis soudain arriva Domyoji Kaede, et mon visage s’est transformé. Kaede, ce n’est pas n’importe quel méchant. Elle a été odieuse à plusieurs reprise (quand même une fois, j’ai failli lui sauter à la gorge, mais bon, une fois ne compte pas), mais je ne sais pas pourquoi, je suis fasciné par le personnage. Elle n’aurait pas été mon amie, mais elle a une manière de se tenir, de parler, de regarder les gens… du charme à l’état pur ! *_______*  Je l’ai même plaint quand elle s’est fait verser du sel sur la tête.

 

 

 

                                                                4.PNG

                                                                9.PNG

 

   Quant à l’OST, ce n’est pas une OST ébouriffante. Ce n’est pas la meilleure OST de Drama, mais certains thèmes musicaux sont très beaux. Je pense surtout au thème « Glacial » (Kaede ! *______*), mais aussi « Flower 4 », étrange, assez angoissant, surtout pour la première partie du morceau. Le thème qui ouvre l’épisode 1, « Mysterious Chocolate », n’est pas mauvais, mais on est nombreux à avoir reconnu à l’intérieur le thème d’Harry Potter ; je ne pense pas comme un certain nombre que ce thème soit à jeter, il ne l’est pas, il confère un peu d’ironie au début du Drama, mais le peu d’originalité n’en fait pas un chef d’œuvre.  « Danran », « Kizuna » et « Dash ! » (3 en 1) sont aussi des morceaux que j’aime beaucoup, mais ils ne m’ont pas marqué autant que « Glacial » ou « Flower 4 ».

En résumé, HYD n’est pas un chef d’œuvre, mais c’est un Drama avec de nombreuses qualités (ce qui m’a poussé à lui mettre une bonne note). Je vous recommande de le voir, mais en ayant l’esprit assez ouvert pour pouvoir apprécier.

 

 

                                                                10.PNG

Publié dans Drama

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Milady 11/08/2011 18:01


Tu as choisi un classique pour ton premier commentaire drama à ce que je vois mais ce n'est pas une critique, au contraire, Hana Yori Dango est toujours une excellente façon de commencer les
dramas. Comme tu le dis, ce n'est pas un drama supra-original mais à la base les clichés deviennent des clichés parce qu'ils plaisent et du moment qu'on sait les utiliser, les clichés sont toujours
les bienvenues. Perso je continue d'adorer ces histoires de riche/pauvre et du moment que c'est bien fait, je me laisse toujours prendre au jeu!quant à Rui, je suis avec toi, ce personnage est à
mourir de "deux de tension"-itude. Malheureusement j'ai découvert Oguri Shun avec ce drama puis avec "Hana Kimi" si bien qu'au début je le supportais à peine mais heureusement tout le reste de sa
filmo/dramagraphie m'a convaincue qu'en fait c'est un acteur génial, pfiou. Je n'ai pas grand chose à rajouter à ton article, je suis généralement d'accord avec toi, même sur l'histoire de la mère
de Domyouji que j'apprécie en fait de plus en plus chaque fois que je revois le drama -par contre ce qui est bête c'est que j'apprécie aussi de moins en moins Makino...enfin-. Merci pour l'article!


Jad Formidable 11/08/2011 18:55



Makino pose surtout problème dans la saison 2. C'est comme si elle avait perdu la capacité de faire un choix. C'était assez désolant, et très frustrant. C'est justement grace à Makino que j'ai
appris à dire "Je" en japonais. Le nombre de fois où elle disait le mot avant de poursuivre.