Mon Voisin Totoro

Publié le par Mister Formidable

   Réalisateur : Hayao Miyazaki

   Pays : Japon

   Année 1988

 

   Résumé :

   M. Kusakabe et ses deux filles, Mei (4 ans) et Satsuki (11 ans), vont s’installer dans leur nouvelle maison à la campagne. A proximité se trouve l’hôpital où est hospitalisée la mère des deux filles. La maison est ancienne et en piteux état, et est habitée par des petites créatures noires inoffensives ressemblant à des boules de suie. La vie des filles et leur père est rythmée par un quotidien sans surprises, bien qu’il ne laisse pas de place à l’ennui. Un jour, en jouant, Mei aperçoit une petite créature accompagné d’une autre, plus grosse, venues emporter des glands et diverses graines. Les ayant poursuivi, elle tombe dans le creux du camphrier à l’arrière de la maison, où elle rencontre une troisième créature, plus grosse, nommée Totoro.

                                            Totoro 

 

   Critique :                                                                                                                                Note : 9/10

   J’avais d’abord pensé faire la critique du Voyage de Chihiro avant celle-ci. Puis je me suis dit que non, en fait, car j’aime beaucoup Mon Voisin Totoro qui pour moi se place tout de suite après Chihiro. En plus, je l’ai vu deux fois en l’espace de cinq jours, ce qui fait que j’ai pu préparer ma critique mentalement (car j’ai pensé à vous, oui, je suis généreux ^^ ne me remerciez pas…). Pourtant, je suis sur que nombreux seront ceux qui critiqueront ce choix : ce film n’est pas le plus aimé des films de Miyazaki en France. En fait, il n’y a pas d’action, ce qui donne l’impression qu’il est un peu trop simpliste. De plus, il est différent des autres étant donné que la magie ne prend pas toute la place du film. Ici, Totoro apparait de temps en temps, il rencontre Mei, puis il disparait, il attend son bus avec les deux filles, il disparait, etc. Mais est-ce vraiment un défaut ? C’est pour moi avant tout la qualité du film. Et un grand nombre de fans de Miyazaki l’ont dit. En plus, c’est le film du réalisateur préféré des japonais.

   Vous allez découvrir ici une nouvelle facette de ma personnalité : le fan de Miyazaki ^^. Quand je parle de Miyazaki, je suis dans un état hystérique fort, c’est un réalisateur dont les films me mettent dans tous les états. Si vous saviez ! Combien de temps il a fallu pour m’en remettre après Le Château Ambulant. Non pas que j’ai pleuré, mais j’étais dans un état de choc, je n’en croyais pas mes yeux. Et le Voyage de Chihiro, je l’ai vu sept fois. C’est justement le premier film qui m’a marqué dans ma vie. J’avais vu de beaux films dans mon enfance, des trucs qui m’ont charmé, ou qui m’ont amusé, et dont je me rappelle avec émotion (ex : les Disney). Mais pas de film aussi fort que Le Voyage de Chihiro.

 

 Totoro-copie-1

 

   Mon Voisin Totoro, je lui garde une place dans mon cœur. C’est le film qui m’a fait découvrir le vrai talent de Miyazaki, qui sait être grand même dans la simplicité, même dans une histoire où la magie n’a pas toute la place. Elle est là, elle existe, et fait découvrir aux personnages les merveilles de la nature qui les environne, mais elle n’est pas tout le temps présente. C’est en fait la nature qui est tout le temps présente. On la voit partout, et à ce propos, ce qui est merveilleux, c’est l’explosion de vert dans le film. A force, je vais finir par inventer le concept de vert-miyazaki. Miyazaki est le spécialiste du vert. Et depuis que j’ai vu Mon Voisin Totoro, le vert est devenu ma couleur préféré ^^ Je ne me suis pas fait d’illusion, il n’y a pas vraiment de place pour l’action. Mais personnellement, ça m’a reposé. J’étais comme dans un rêve. J’étais heureux, j’avais les yeux humides. C’est aussi la musique qui m’a plongé dans cette émotion.

   Car qui parle de Miyazaki ne peut pas oublier de parler de Joe Hisaishi. Joe Hisaishi, c’est le deuxième plus grand génie du Japon (et j’imagine mal Tokyo dans quelques années sans une grande statue de ces deux là en or). Si quelqu’un a compris Miyazaki, c’est Joe Hisaishi. Je connaissais déjà avant d’avoir vu Mon Voisin Totoro la chanson finale du film. Je l’écoutais en boucle. Elle est belle cette chanson, et amusante. La joie s’en dégage, et j’adore la joie, surtout quand elle est mise en musique. Alors j’écoutais en boucle. Ce qui m’a ému, c’est la présence de la mélodie de la chanson finale, dans le film, sans les paroles, et en plus doux. Et à la fin (tiens, rien que d’y penser, j’en ai les yeux humides), ce thème est revenu une dernière fois, mais en tellement plus lent… ça ne m’a pas laissé indifférent ^^.

 

Totoro-copie-4  

   Je l’ai dit plus haut, ce qu’il y a d’intéressant dans ce film, c’est : 1° que c’est un film de Miyazaki (c’est toujours intéressant) 2° que le merveilleux n’encadre pas les personnages. C’est la nature qui encadre les personnages ici, comme si Miyazaki avait finalement décidé de nous éclairer davantage sur la signification de son œuvre. Totoro n’est ici que pour montrer aux personnages que la nature, c’est beau. Et c’est ce qui diffère des autres films. Le merveilleux n’a ici sa place que pour guider les personnages et le public par la même occasion. Le désir de Miyazaki, c’est que les enfants, après avoir vu Mon Voisin Totoro, ouvrent davantage les yeux sur la nature. C’est donc un peu la même chose : Totoro apparait pour montrer les merveilles de la nature aux deux filles, et le film montre les merveilles de la nature au spectateur.

   Et qu’est ce que Totoro peut être drôle ! Dans le film, il y a trois Totoro, le grand, un moyen, et un tout petit. Le tout petit est vraiment choupi. Ces trois Totoro qui se suivent me font rire. Et la scène avec le parapluie est un de mes coups de cœur, quand Totoro est amusé par le bruit des gouttes d’eau sur son parapluie, comme un enfant. Mei aussi est choupi, c’est même mon coup de cœur. Miyazaki a tout fait pour nous donner l’impression de voir une vraie petite fille de 4 ans, comme dans la scène de la rencontre avec grand-mère ou quand elle se met à répéter au début du film tout ce que sa sœur dit.

 

Totoro-copie-2

Totoro-copie-3

 

   Je ne vais pas encore trainer sur cet article, mais je conseille vraiment à ceux qui se font de mauvaises idées sur le film de le voir, sans attendre de voir un autre Chihiro ou un autre Mononoke.

  

Publié dans Cinema

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clovis Simard 23/09/2012 22:47

Blog(fermaton.over-blog.com)No.3- THÉORÈME ILLUSOIRE. - Le temps de la sagesse.