Mamma Mia

Publié le par Mister Formidable

Réalisateur : Phyllida Lloyd

   Pays : Etats-Unis

   Année : 2008

 

   Résumé :

   Donna Sheridan, propriétaire d’un hôtel sur une île grecque (l’île se nomme Kalokairi me dit Wikipedia, mais je ne sais pas d’où ils ont cherché ça, j’ai dût passer à côté de quelque chose, je crois) prépare le mariage de sa fille Sophie avec un dénommé Sky (héhé ! le nom). Le rêve de Sophie d’être accompagnée par son père jusqu’à l’hôtel semblent impossible à réaliser, car ni elle ni sa mère ne connaissent le père. Or Sophie découvre dans le journal de sa mère le nom de trois pères possibles auxquels elle envoie une invitation.

 

   Critique :                                                                                                                           Note : 7/10      

   Je fais cet article, parce qu’après tout, Mamma Mia est un film sympa. Pas de prise de têtes, les personnages sont drôles, les décors sont très beaux et les chansons (des reprises d’ABBA) ajoutent de la bonne humeur. Il ne faut pas s’attendre à un grand film avec une réalisation époustouflante. Mamma Mia, c’est avant tout un film réalisé pour nous, pour nous faire plaisir, sans grandes recherches, et comme c’est un cadeau, moi, je prends. En plus, je suis un fan de Meryl Streep, qui, je pense, est une grande actrice, et qui joue ici le rôle de Donna Sheridan, la mère de la future mariée, en proie à un sentiment de désordre intérieur lourd (déjà que son hôtel tombe en lambeaux, il faut en plus que sa fille se marie et devienne indépendante, vous voyez le blempro). Meryl Streep a des mimiques qui reviennent d’un film à un autre (surtout un mouvement de tête, assez particulier, je ne sais pas si vous avez vu ^^), mais soyons honnêtes, ses rôles sont tous différents (ou presque, me direz vous). Et elle les incarne à la perfection. Elle arrive à habiter ses rôles, et là aussi, j’ai trouvé qu’elle avait réussi. Et je ne sais pas comment elle arrive à faire, mais je trouve que même en vieillissant, elle garde un peu de sa beauté (ce n’est qu’un avis personnel).

   Je pense quand même que sans Meryl Streep, le film aurait été différent. Sans Meryl Streep et sans… ta-dam… Christine Baranski et Julie Walters (vous la connaissez surement, notre maman Weasley), les amies de Donna. Comme elles sont les amies de Donna, alors forcément, elles sont bien. Elles sont fraiches, elles sont folles, et on les aime. L’interprétation de la chanson Super Trooper est folle, à leur image. Et toute façon, j’aime bien les personnages déjantés. Par contre, il y a certains acteurs que je n’ai pas vraiment appréciés. Pourquoi j’utilise le pluriel, les acteurs sont tous plus ou moins bons, mais il y en a un que je n’ai pas supporté, c’est Dominic Cooper, le fiancé. L’acteur et le personnage sont aussi insupportables l’un que l’autre. Déjà, porter le nom de Sky, c’est honteux. Il a quelque chose qui ne me revient pas. Est-ce sa gueule ? Pas de personnalité, c’est le jeune amoureux, point final. Vous allez me dire qu’il y en a plein, des personnages de ce genre, dans les Dramas, les séries et dans les films dont j’ai parlé sur ce blog, sans les attaquer de cette manière. Mais voilà, c’est un fait, je le trouve inutile et lourd. En plus, niveau voix, il est assez mauvais. Désolé d’être assez peu réceptif à cet individu, mais voilà, ce n’est pas je pense le meilleur acteur du film. Après, je connais des gens qui n’ont rien contre lui, mais ce n’est pas mon cas. Amanda Seyfried est par exemple, dans le rôle de la future mariée, une bien meilleure actrice. Elle est jolie, c’est déjà ça. Et en plus, elle n’a pas un jeu si désagréable que ça. Une belle voix, on l’aime bien, Amanda. Pas extraordinaire, mais un bon jeu quand même.

   Et les trois pères. C’est vrai, j’allais les oublier. Je vous ai déjà dit que j’étais tête en l’air ? Car ces trois pères sont l’objet du film. Je sais, j’aurai du les placer tout en haut de l’article. Mais j’ai oublié, et je n’ai pas envie de détruire la structure de l’article. Alors je fais avec. Les trois pères, en fait, comment dire, ce sont des acteurs qui ont fait leur preuves, qui sont apparus tant et tant de fois, qu’on connait bien, mais j’ai trouvé qu’ils n’occupaient pas toute la place qu’ils auraient dût occuper. Donna et ses amies sont vachement plus présentes (peut-être est-ce parce que j’avais les yeux braqués sur elles, aussi). Mais eux, ils sont là, sans s’affirmer assez. Et pour moi, c’est un moins. Il y a Pierce Brosnan, qu’on connait bien, un acteur qui ne me marque pas mais qui jouait correctement. Il y a aussi Colin Firth, qui lui est bien plus connu et que je préfère à Pierce Brosnan pour avoir joué dans moult et moult films plus ou moins importants, comme Valmont, Bridget Jones, Nanny McPhee, Orgueil et Préjugés, Le Discours d’un roi. Il y a enfin Stellan Skarsgard (avec un rond sur le « a »). On le connait moins, peut-être parce qu’il est suédois. Mais vous le connaissez peut-être pour son rôle de Bill le Bottier dans Pirates des Caraïbes.

   Voilà, c’est tout ce que je voulais dire. Ce n’est pas un grand film, mais Mamma Mia est quand même par sa bonne humeur et son côté Comédie Musicale à voir si on déprime.

Publié dans Cinema

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article